Le parc, cette gardienne qu’on surestime

Ça fait déjà un bout que j’essaie de comprendre le phénomène d’aller “dropper” ses enfants au parc, en pensant que le parc est une entité qui va surveiller notre enfant. Je sais pas si c’est moi qui choisit mal mon parc, apparemment non puisque Marie-Noëlle vit la même chose, mais câline… J’comprends juste pas comment tu peux faire un enfant pis aller le dropper au parc de même!

IMG_0437

Mésaventure 1: balance-toi ‘tu seule

J’arrive au parc avec Mini Puce, on est trois parents-enfants: une maman qui balance son coco à côté de moi, et une fillette du même âge que Mini Puce (environ deux ans) avec ce qui semble être son frère de 14-15 ans et la grand-mère.

La maman à côté de moi jase avec sa fille comme je jase avec la mienne, et on finit par jaser. Nos enfants se font des niaiseries dans les balançoires, c’est cute. Là, je vois frère et grand-mère se pousser derrière la clôture du parc, à l’ombre, laissant la fillette jouer dans le sable, pas d’chapeau, personne pour l’accompagner, mais elle s’amuse. Déjà, la maman à côté de moi me lance des regards de “wtf?”.

La fillette relève sa tête et se rend compte qu’elle est toute seule, et demande à se balancer, ayant l’air de lancer un cri du coeur à qui veut bien s’occuper d’elle. On dirait qu’elle est habituée? Tellement weird. Frère et grand-mère l’ignorent un peu puis cèdent, viennent la mettre dans la balançoire, lui donnent une swing pis se re-poussent 5-6 mètres plus loin, à l’ombre. La swing finit, la petite se retrouve toute seule dans une balançoire qui bouge pu. Maman à côté et moi s’échangeons des gros yeux et des gueules à terre. On prend pitié de la fillette et on la pousse à tour de rôle, pendant que son frère et sa grand-mère nous regardent en souriant.

WHAT. THE. FUCK.

Mésaventure 2: enweille, trottine!

Je joue avec Mini Puce dans le sable, y’a pas mal de monde au parc, dont plusieurs éducatrices avec des groupes. Y’a un petit gars d’à peu près trois ans qui trottine sur sa trottinette un peu partout, pendant que sa mère est assise sur un banc et gosse passionnément sur son téléphone intelligent.

Le p’tit gars dépose sa trottinette et va jouer dans un module, dans l’autre partie du parc. De tout c’temps-là, sa mère a jamais levé les yeux, et tout d’un coup: oups, son coco est pu là! Elle regarde partout, comprend qu’il est pas là (mais moi je l’ai vu), je lui dis qu’il est au module au fond (on s’entend, y’a au moins 15-20 mètres entre elle et son gamin). Elle lui crie de revenir sans se relever, me sourit, puis replonge les yeux sur son cell.

Il revient et cherche son attention (you don’t say!). Je vous avoue que j’ai relâché un peu l’attention sur ma Puce pour observer la situation, j’me sens quasiment responsable de surveiller le p’tit gars. Sa mère bâdre pas plus avec, et il s’en va dans un groupe de l’autre bord de la clôture et empêche les enfants plus jeune de boire à l’abreuvoir. L’éducatrice cherche en titi à qui est l’enfant pour que le parent s’en occupe, elle finit par lui dire de laisser les autres boire s’il ne boit pas, bref: elle s’en occupe. Sa mère s’est toujours pas rendu compte d’où il est, ni de ce qu’il fait.

Il vient, reprend sa trottinette et s’en va hors du parc sur la rue. Je partais du parc avec Mini Puce (ça a duré une bonne heure certain tout ça), je lance à la mère “s’cuse, je m’en vais, je surveille pu ton gars, il est dans la rue, là”. Elle fait “ok merci” et replonge sur son cell. TABARNAK! Je vais voir le p’tit gars et je lui dis de retourner dans le parc, c’est beaucoup moins dangereux. Il me fait un gros sourire (“wow, quelqu’un qui sait que j’existe”?) et retourne dans le parc.

Je me re-permets un WHAT. THE. FUCK.

occupez-vous de vos enfants, bâzouelle!

J’ai rien, lire absolument rien, contre le fait de prendre un break, d’en avoir besoin. Aller au parc, je trouve ça relaxant: l’environnement est un jeu, j’ai presque rien à faire à part accompagner ma Puce et la regarder expérimenter et apprendre. Mais y’a toujours ben une esti de limite entre ça pis dire “enweille va jouer” et gosser sur son cell pendant ce temps.

C’est tellement une belle occasion de créer des moments en or avec son enfant: remarquer qu’il glisse seul, qu’il se fait des amis, qu’il ramasse des feuilles, qu’il explore le sable… Vous avez une job à faire quand même: vous êtes des éducateurs, des parents, pas des gardiennes, pis même, une gardienne s’en occuperait mieux que ça! Forcez-vous un brin! J’peux comprendre que des fois on est tannés et que c’pas toujours facile, mais hey, on fait des enfants pour s’en occuper quand même!

On s’occupe pas tous de nos enfants de la même manière, au même degré, fine. Mais câline, c’est dans les seuls moments de qualité que vous pouvez passer avec eux dans votre vie de fou calculée à la minute, on est tous parents: profitez-en et décrochez!

Ça me sidère.
Sur cette montée de lait…

BYE.

Maman Puce


PETITS GUIDES POUR ME FAIRE PÉTER UN PLOMB:

Advertisements

3 thoughts on “Le parc, cette gardienne qu’on surestime

  1. mummymoonie says:

    Oh lala mais comme tu as raison! Si on fait des enfants cest pour s en occuper surtout au parc ou nimporte quel danger ou psychopathe peut tourner. Je suis choquée!

    Liked by 1 person

  2. christine says:

    Et tu as été chanceuse l’autre fois j’y suis allé avec la fille d’un ami. Il y a avait 10 enfants au parc de moins de 7 ans…. il n’y avait que moi et une autre maman qui avait un enfant…. les autres parents étaient? ?????????

    Liked by 1 person

Moi j'pense que...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s