Il pleut, il pleut encore, bergère!

Mise en contexte: il pleut. Vraiment, il pleut, pas genre la p’tite pluie cute genre “on va sortir avec nos parapluies pis nos bottes pour s’amuser pareil. Nenon, il pleut genre “enlever des graffitis à pression”. Et tu as des enfants qui sont propulsés par l’énergie de quarante douze centrales nucléaires, et vous êtes dans la maison. Aaaaalors, admettons qu’on sort pas, on fait quoi pour avoir du plaisir tous ensemble?


Endroits enfants/bébés-friendly

Premièrement, y’a plusieurs endroits où on peut sortir avec notre enfant/bébé si on sort de la maison! Ça fait changement, et on a pas l’impression de “rester encabanés” parce qu’il pleut. J’ai fait une liste d’endroits cool un peu partout au Québec (que je vais d’ailleurs mettre à jour à l’instant)!

Calmer un enfant révolté


activités à la maison

Le sable lunaire/kinétique/magique

Ma peanut qui capote sa vie.

Ma peanut qui capote sa vie.

À défaut de pouvoir aller jouer avec du sable à l’extérieur, y’a cette merveilleuse chose que vous pouvez même faire en ouvrant vos armoires! C’est du sable à la texture de “sable mouillé”. Pour ma part, sur la photo, c’est un kit de Sands Alive que j’ai acheté en spécial: non-toxique et se ramasse relativement bien, sauf quand ton enfant est un enfant et qu’il en met partout, j’veux dire, c’est chiant à ramasser pareil mais moins que du sable pas mouillé, mettons! Vous pouvez aussi le faire maison comme je disais tantôt, et ma collègue blogueuse a fait un super article à ce sujet avec deux beaux DIY super faciles!

Dessiner dans les fenêtres

10527587_10153149077862238_6217867682592675324_n

L’hiver aussi ça peut être chouette! Avec des crayons feutres réguliers.

Avec ces crayons feutres lavables, of course! Parce qu’on y pense pas toujours, mais c’est tellement le fun à faire! Pour ma part j’utilise les crayons feutres ben ordinaires lavables, mais il existe aussi des crayons spécialement conçus pour les dessins de fenêtre: plus opaques, mais toujours aussi lavables. Je pense que ça peut être plus “satisfaisant” pour l’enfant, comme les crayons feutres réguliers sont quand même assez transparents. À vous de voir!

Version crayons feutres spéciaux pour vitres de Crayola!

Version crayons feutres spéciaux pour vitres de Crayola!

Toujours dans le thème de la fenêtre, il y a les autocollants repositionnables de Melissa & Doug qui sont un gros hit et, vous l’aurez deviné, très facilement “collables” dans la porte patio pour le plus grand bonheur de Mini Puce! Y’en a sur tous les thèmes (animaux, maison, repas, transports, etc). Ils viennent aussi avec des cartons glacés sur lesquels on peut coller les autocollants.

cuisiner ensemble

Le

Le “stash” de cuisine de Mini Puce

Parce que c’est beaucoup trop le fun à faire et on l’oublie souvent parce que, ben, ça fait des dégâts c’est certain. Mais quand l’enfant est plus vieux et peut couper des choses (avec un couteau approprié on s’entend), il se concentre tellement que… Ah ben? Pu de dégâts! Pis anyway, les dégâts, c’est le fun de temps en temps, non?

se décorer la peau

La collection de tatouages de Mini Puce.

La collection de tatouages de Mini Puce.

Ça prenait des tatouages temporaires dans cet article, vous commencez à me connaître! Quand il pleut, pourquoi pas mettre beaucoup trop de joie dans nos coeurs en se tatouant la peau avec des trucs cutes? J’ai aussi ma collection personnelle pour adulte, bien sûr. Gâtez-vous chez PiCO et Les Tatoués! Ça vaut la peine, et ça rend accro je vous avertis.

activités montessori

Un peu d'éducation dans ce monde de brutes!

Un peu d’éducation dans ce monde de brutes!

Si ça vous tente de sortir l’éducateur en vous tout en ayant du fun, ce petit livre (et d’ailleurs, toute la collection d’autres livres adaptés en âge proposant des activités Montessori) est une perle d’idées simples sans devoir acheter 90320 cossins. Parce qu’on finit tous par manquer d’idées un jour ou l’autre, ça en prend, des petits coups de pouce comme ça.

P’tits jeux le fun

Jeu Spot It! version junior, et petit paquet de cartes avec des activités cool et scientifiques qui captiveront les petits et les grands, promis!

Jeu Spot It! version junior, et petit paquet de cartes avec des activités cool et scientifiques qui captiveront les petits et les grands, promis!

Spot It!, c’est un jeu chouette à emporter un peu partout, mais quand il pleut, faut avouer que ça passe bien le temps! La version junior a des lettres et des formes, y’a aussi des versions animaux pour les plus jeunes. Le concept est simple: dans toutes les cartes, peu importe quelles deux tu piges, y’a un symbole qui se retrouve sur les deux cartes. Le premier qui le trouve gagne! Y’a plusieurs manières de jouer, y’a un beau petit livret dedans qui explique ça pas mal mieux que moi (j’suis vraiment pourrie pour expliquer des jeux sérieux).

Les cartes d’expériences scientifiques à faire, c’est magique. Y’a des expériences plus simples pour les plus jeunes, et plus compliquées pour les plus vieux, mais peu importe lesquelles: c’est clair que ET vous ET l’enfant aura ben du fun tout en apprenant des phénomènes scientifiques! Yé! Chaque carte explique quoi faire étape par étape, quel matériel est nécessaire, et explique le phénomène.


livres coup de coeur

Ab et Cé

AbEtCe

J’ai découvert cet abécédaire de Matthieu Baudet tout simplement génial pendant nos séances de lecture à la librairie. Il était gros, cartonné, éclatant: toutes les conditions étaient réunies pour captiver Mini Puce, et en effet c’est ce qui est arrivé! Ce livre n’en est pas un tout en en étant un. C’est pas vraiment une histoire, mais y’a tout de même une logique entre les pages! Il y a 26 pages, soit une pour chaque lettre de l’alphabet. Sur la page A, on trouve plein d’objets/d’actions qui commencent par la lettre A, et il en est de même pour toutes les pages. Donc sur la même page on peut retrouver un avion, un arbre, une abeille… On peut aussi le déplier sur toute sa longueur pour suivre l’histoire qu’on invente un peu à chaque page! Sérieusement, c’est malade comme livre.

Au carnaval des animaux, de Marianne Dubuc

Capture d’écran 2015-07-21 à 11.27.07

Autre gros coup de coeur: un livre long, cartonné, de belles illustrations, et beaucoup de rythme! L’enfant pourra même le lire tout seul plus le temps avancera comme ce sont pas mal toutes des images. J’ai découvert ça pendant l’atelier de la bouquinerie de Tatouée Maman et je suis tombée en amour! Tous les animaux s’en vont au carnaval: chaque page a son animal, on tourne puis l’animal se déguise en un autre animal, qu’on retrouve sur l’autre page, qui lui se déguise en un autre animal… Vous comprenez?

Animôme, de Raphaël Fetjö

animome

Autre livre avec beaucoup de rythme, de rimes, de mots chouettes et de belles illustrations. Le genre de livre qui peut développer un intérêt pour ces trésors cartonnés chez l’enfant! Ce qui est bien, c’est qu’on peut “fractionner” la lecture comme chaque page a son animal et que les pages n’ont pas nécessairement de lien entre elles, et y’en a beaucoup. Donc on peut lire 5 animaux, s’arrêter, puis y revenir plus tard.

La chenille qui fait des trous, de Eric Carle

chenille

Un classique si vous ne l’avez pas déjà! Beaucoup de rythme, vraiment, un des préférés de Mini Puce. Disponible en plein plein plein d’éditions: version super grande, version originale… Ce livre roule sa bosse depuis les années 80, donc il doit avoir un petit quelque chose! Au début la chenille est toute petite, puis le lundi elle croque dans une pomme, elle y fait un trou, mais elle a encore faim. Le mardi elle croque dans deux poires, elle y fait deux trous… Et ça finit en papillon. Super pour apprendre à compter!

La mémé et la mouche, chez La Montagne Secrète

IMG_5441

Parce que La mémé et la mouche, c’est pas juste des illustrations superbes de PisHier, c’est un CD de chansons que vous écouterez même quand vos enfants sont pas là sans vous en rendre compte (fait vécu plusieurs fois). J’aurais beau dire ce que je veux, mais Tatouée Maman en parle drette comme je voudrais vous en parler! Avec cette musique-là, vous allez clairement danser avec vos Minis, et chanter: ça amène du soleil dans la maison!


Sinon ben… Mettez vos bottes, votre parapluie et votre costume de bain et sortez dehors pareil, parce que la pluie a jamais tué personne, c’est chouette, et vous êtes pas faits en chocolat! 😀

– Maman Puce

Enfant à la maison, garderie, socialisation et développement

Depuis que je suis maman à la maison, j’ai remarqué tant chez la famille que chez les amis qu’on pensait que ces pauvres enfants ne socialisaient pas. On s’entend, c’est aussi le même principe que pour l’école à la maison: je sais que plusieurs se font reprocher de trop envelopper leurs enfants, de les mettre dans un cocon, de les priver de socialiser. Maiiiis, parce que ça prend bien un MÉGA MAIS: qu’en est-il réellement? Parce qu’évidemment, c’pas de même pentoute que ça se passe.

Maman à la maison… Partout, sauf à la maison

De toutes les mamans à la maison, honnêtement, j’en connais pas une qui reste toujours chez elle. En fait, je me fais souvent dire que pour une maman à la maison, je suis JAMAIS à la maison! Parc, ruelle, épicerie, pharmacie, marché, boutiques… La vie de tous les jours, quoi! C’est en plein ce que vous faites, vous aussi: trouvez-vous que vous manquez de socialisation? Vous sentez-vous obligé d’aller dans une salle pleine d’autres adultes pour avoir votre “quota”? Non? Ben moi non plus. Pourquoi ce serait différent pour nos chérubins?

N’oubliez pas que ces enfants socialisent en permanence: ils ne sont jamais seuls, ils ont leurs parents et avec tous ceux qu’ils croisent. Plusieurs croient (peut-être à tort selon certaines écoles de pensées) que les enfants, pour socialiser, doivent être en contact avec des enfants de leur groupe d’âge, alors que je suis plutôt de celle qui croit que la socialisation avec les pairs (famille, amis) est tout aussi importante pour leur développement, et pas “de moins bonne qualité”.

J’ai trouvé ce petit bout de texte qui dit vraiment bien ce que je pense et crois fermement à ce sujet:

“Selon M. Bronfenbrenner de l’Université Cornell, les enfants qui passent plus de temps avec leurs pairs qu’avec leurs parents deviennent généralement dépendants de ces pairs et négligent vite l’influence parentale.

S’éloigner de la pression des pairs offre plusieurs avantages: la confiance en soi, la pensée autonome, la capacité d’être en relation avec des personnes de tous les groupes d’âge et enfin, de meilleures relations familiales.

À la maison, les parents peuvent enseigner, mettre en évidence et renforcer les principes moraux qui constituent la base des relations avec les autres. Les enfants développent les habiletés sociales nécessaires grâce à l’interaction avec leurs frères et leurs soeurs ou avec d’autres enfants et adultes qui sont sous la supervision de leurs parents. Les jeunes enfants qui ont grandi dans ce genre d’environnement se sont très bien adaptés à la vie adulte.

[…] Selon M. Brian Ray, de nombreuses études ont démontré que les enfants qui bénéficient de l’enseignement à domicile sont aussi bien adaptés sur le plan social et émotif que les élèves qui fréquentent l’école, sinon mieux.”

11390136_10153396485062238_7511934043857017934_n

À la maison, à la garderie…

Premièrement, je ne suis pas contre les garderies: ma fille va en CPE deux jours semaines (place qu’on a acceptée parce qu’à Montréal, on crache pas sur une place en CPE, et ça me donne deux jours pour faire des contrats). Mais connaissez-vous le livre Le Bébé et l’eau du bain? Il apporte un point de vue adoré par certains et encensé par d’autres: les effets que la garderie a sur nos enfants, exploré par un pédiatre (Dr. Jean-François Chicoine) et une journaliste (Nathalie Collard). La sortie de ce livre a fait beaucoup de remous dans les spécialistes mais aussi dans la populasse… Ils ont affirmé que les enfants ne devraient pas fréquenter la garderie avant 18 mois, dans une époque où on doit les envoyer même avant leur premier anniversaire pour des raisons bureaucratiques. 

Voici un extrait d’une entrevue avec le pédiatre en question qui explique le précédent point:

“Quel est le danger qui guette l’enfant?

“En fait, la plupart des enfants, même si tout est fait de travers, vont quand même bien s’en sortir parce que le plus important au bout du compte, c’est le couple parental. Une heure ou deux ou trois le soir et les weekends vont imprimer son style affectif à l’enfant et lui donner une base de sécurité importante. Par ailleurs, si l’enfant – et ça, c’est très clair –, surtout à partir de l’âge de 9 mois, voit trop de figure d’attachement cet enfant-là va se dire « je suis un très bon bébé, je suis un moyen bébé ou je suis un bébé qui n’en vaut pas la peine… », et à partir du moment où il se dit ça, il confie de moins en moins sa survie à l’adulte qui s’occupe de lui et il essaie lui-même de s’occuper de ses affaires.

Gérer ce stress-là peut atteindre les cellules cérébrales et ça atteint aussi la manière dont l’enfant se comporte avec l’adulte. Ou il devient très anxieux, il crie, on est souvent obligé de le changer de lait, il a des troubles du sommeil, il fait des crises au centre d’achats, ou ça fait un bébé qui est toujours sous les jupes de sa mère et qui a de la difficulté à s’en séparer, qui est indisciplinable, ou encore un enfant qui est plus violent, plus agressif, plus enragé et qui n’écoutera pas plus son professeur qu’il écoutait son parent parce que justement il ne fait pas confiance. Il va éventuellement avoir un problème de confiance en lui, d’estime de soi, d’estime des autres…

Ce n’est pas tous les enfants; 10, 20, 30 %, on ne sait pas. La seule chose qu’on sait maintenant – et c’est un des messages importants du livre – c’est qu’il y a une continuité dans les modèles affectifs avant 18 mois, dans la petite enfance, dans l’enfance et à l’adolescence pour toute la vie. Ce qu’on est avant l’âge de trois ans est quelque chose qu’on peut retrouver à 30 ou 40 ans! Le cerveau se développe à 95 % jusqu’à l’âge de 3 ans.”

[…] Vous dites même qu’un enfant qui n’est pas adapté à sa garderie après un mois est un enfant normal…

Tout à fait. Entre l’ajustement et l’attachement il y a un monde. C’est tout à fait normal pour un enfant de moins de 18 mois, dans le mois, 2 mois et même 3 mois qu’il vient d’être mis à la garderie, de faire des crises et d’essayer de voir si les gens l’aiment. Et à ces crises, il faut répondre avec énormément d’encadrement et de contenance, avant de pouvoir le discipliner. On ne peut pas discipliner un enfant qui ne nous fait pas confiance. L’enfant qui ne veut pas déranger est l’enfant qui s’ajuste, s’adapte et se dit en lui-même, « je ne peux pas confier ma détresse à cette éducatrice, je vais donc me taire, fermer ma gueule, ne pas faire de crise », et cet enfant-là gère lui-même son stress. L’enfant de moins de 18 mois qui ne pleure pas quand on l’emmène à la garderie, pour moi le pédiatre, c’est l’enfant qui m’inquiète. Si l’enfant crie, il est en train de vous demander « est-ce que tu m’aimes? ». Si l’enfant ferme sa boîte, c’est qu’il se dit « vous ne m’aimez pas et je vais garder ça pour moi ». Sa conclusion est tirée.”

Bref, oui l’enfant va socialiser à la garderie, avec des enfants de son groupe d’âge. Mais ce sera, à mon très humble avis et au vu de mes lectures, au détriment du lien d’attachement avec ses parents. Mais je sais aussi pertinemment que dans le système sociétal dans lequel on vit actuellement, plusieurs parents n’ont PAS LE CHOIX d’envoyer leurs enfants en garderie tôt, et c’est ce que je déplore: oui les parents retournent plus vite au travail, mais c’est les futurs citoyens qu’on néglige. Je trouve inacceptable que dans une société moderne on bâcle l’éducation et l’attachement de ceux qui prendront soin de nos valeurs plus tard au profit de plus d’argent dans l’immédiat. Un genre de “fast food” de la maternité…

Hier, aujourd’hui… Et demain?

On a beau dire qu’avant, la dépression, le TDA, les maladies mentales “ça n’existait pas ça, dans mon temps” et qu’aujourd’hui “c’est en vogue/une mode”, mais s’est-on posé les bonnes questions? Qu’est-ce qui a changé, entre hier et aujourd’hui? Je me le demande… Et de quoi aura l’air demain? Je me le demande encore plus.

10370361_10152795870962238_6141910211942899441_n