Les super jouets: ceux que vous fabriquez

Y’a pas longtemps, j’ai découvert les Tree Change Dolls et je me suis dit: WOW. Avez-vous vu comme ces poupées sont tellement plus jolies, tellement plus réalistes? Puis je me suis intéressée au phénomène du relooking de jouets commerciaux en jouets alternatifs, ou encore mettre la main à la pâte pour en faire des plus jolis. La plupart du temps, y’a plein de meubles-jouets non-commercialisés qu’on voudrait tellement avoir pour nos enfants alors qu’on pourrait les faire soi-même! Voici ce que j’ai trouvé, tout comme mon malin plaisir à chercher des jeux de mots plates pour les titres…

Tree Change Dolls

Pour commencer! Une artiste tasmanienne, Sonia Singh, achète de vieilles poupées style Bratz et les démaquillent avec rien de plus compliqué que du liquide pour enlever le vernis à ongle, ce qui semble très bien fonctionner. Il leur manque des pieds, des mains? Elle leur crée de nouvelles parties avec ce qui semble être une pâte polymère maison qu’elle peint ensuite. Elle les remaquille aussitôt, ou plutôt elle leur peint un vrai visage sans maquillage: les jeunes filles semblent s’identifier aussitôt à ces nouvelles amies beaucoup plus réalistes et leur imaginent des carrières ou des passe-temps qui leur ressemble, contrairement aux poupées Bratz qui semblent toutes faites pour être des stars, des mannequins, ou je sais pas quoi. Au départ, Sonia faisait ça pour le plaisir et, suite à la curiosité de son mari qui a contaminé la sienne, a mis des photos de ses créations sur son Facebook. Résultat? Des milliers d’abonnés le lendemain, on en parle jusqu’en Espagne, “Quel est votre plan d’affaires”? Elle n’en avait que 12 de créées, alors elle s’est mise au boulot suite à la demande tout en se disant que ça resterait un passe-temps pour elle.

tumblr_nlvcidfsub1u8oyeuo2_540
On voit le processus dans la vidéo que vous avez sûrement vue ainsi que dans une section très détaillée sur son site Web, alors il est facile de le faire chez-soi! Projet projet!

Maison de poupées… maison

Personnellement, les maisons de poupées roses avec plein de guidis roses me font pas triper, et c’est pas ce que je souhaite “transmettre” à ma fille. J’ai trouvé plein de projets intéressants et surtout très simples de maisons de poupées à faire soi-même à partir d’étagères ou de bibliothèques, en voici un:

IMG_5212Surtout que chez IKEA on peut trouver plein de micro meubles pour meubler ce joli genre de maison, il suffit de pas grand chose, vraiment, pour faire quelque chose de très joli pour nos enfants! Je suis d’avis aussi que les p’tits gars aussi jouent à la poupée, non mais pourquoi pas? Avec une maison pas rose pleine de guidis, ça peut encore plus les inciter à y jouer. 🙂

Un coffre-rectangle de sable

Il y a les éternels tortue/crabe de sable qu’on met dans sa cour, mais il y a aussi la version bibliothèque trop chouette que vous pouvez faire!

Sandbox-033J’adore cette version parce qu’elle ne prend pas beaucoup de place, et imaginez votre enfant qui joue dans quelque chose que vous lui avez fait et peint selon ses goûts! On peut ranger les jouets directement dedans en plus. Une p’tite idée de génie, je vous dis!

Cuisinette de chevet

Une vieille table de chevet, un cul-de-poule et une vieille robinetterie qui trainent? J’adore ce genre de projets où on montre comment faire une cuisinette…

avantapre_s

Établi de chevet

… Ou encore un établi avec ces petits meubles qui souvent à traîner chez nous, et qu’on trouve donc laids!

workbench

Adorable petit costumier

Pour ranger les costumes et en faire un coin très spécial, on peut mettre des crochets sur les côtés pour y accrocher des colliers, chapeaux… Et on ne vend pas ça en magasin! J’imagine bien encore une vieille table de chevet à laquelle on soustrait les tiroirs, ou autre meuble semblable. J’le ferais pas rose, mais je suis ben plate!

IMG_4749

Batterie haute en couleurs

Pas de lien mais qu’une photo, anyway c’est trop simple! Vous avez fini la peinture chez vous et vous êtes pris avec plein de gallons vides? Peignez-les et faites-en une petite batterie pour votre mini qui va clairement capoter!

Source inconnue :\

Source inconnue :\

Ardoise géante

Une planche de plywood, de la peinture à tableau et le tour est joué! Bien pratique pour l’extérieur, comme ça, pas de poussière de craie partout à l’intérieur, et la pluie nettoie le tout! J’adoooore le concept, peut-être un beau projet pour cet été dans notre cour?

51b21e8c74c5b61fe800117c._w.540_s.fit_

Art-moires

Des vieilles portes d’armoire qui trainent? J’ADORE (AAAADOOOOREEEE) ce projet tellement bien pensé et brillant! Faire un p’tit bureau artistique avec deux portes d’armoire et des pattes de chaise ou autre truc du genre, c’est astucieux.

2011-05-041a

Lampe pleine de figurines

Un autre coup de coeur pour revamper une vieille lampe laide et recycler les quadrillions de figurines qui trainent chez vous. Tellement, bien trop, atrocement simple! Et imaginez le visage de votre enfant de voir ses vieilles figurines (ou des nouvelles du Dollorama pour pas lui faire de peine haha) transformées en lampe!

DSC_7151

Figurines accrochantes

Quoi, il vous reste ENCORE des figurines? Faites des crochets! Trop trop cute.

toy-jewelry-hangers-DIY

Bon bricolage!

Maman Puce

Advertisements

“Indépendentification” d’une Mini Puce

Mini Puce choisit elle-même de mettre fin à l’allaitement vers, je crois, 23 mois. À partir de là, je vous dirait que tout a déboulé côté social et indépendance…

Il arriva un temps clair où Mini Puce devint assez grande pour attraper les choses sur le comptoir et fouiller dans les tiroirs. Nous avons donc conclu qu’il était grand temps d’indépendantifier notre maison afin qu’elle puisse vaquer à ses occupations sans nécessairement avoir besoin de nous comme intermédiaire.

Et aussi de comprendre que nous n’avions plus un bébé: nous avions une petite fille qui devrait dormir comme une petite fille, s’habiller comme une petite fille, manger comme une petite fille, cuisiner comme une petite fille, apprendre comme une… Vous avez compris le tableau?

Nous nous sommes grandement inspirés de la pédagogie Montessori pour ce faire. Je vais ici citer Wikipédia qui résume bien où notre approche dans les changements effectué s’est inspirée:

Favoriser l’autonomie de l’enfant

L’un des points essentiels de la pédagogie Montessori est d’encourager l’autonomie et l’initiative chez l’enfant, et ce, dès le plus jeune âge, d’une part pour faciliter et motiver ses apprentissages et d’autre part pour favoriser son développement en tant que personne. Maria Montessori part du constat selon lequel la motivation de l’enfant pour apprendre est naturelle.

Par exemple, il cherche à ramper, puis à se mettre debout, puis à marcher. Mais, il vient également volontairement vers l’adulte quand il veut de l’aide. Maria Montessori préconise de suivre cette démarche naturelle pour l’enseignement. L’adulte fait une démonstration puis laisse l’enfant reproduire l’opération tout seul.

On résume généralement cela par la phrase bien connue de Maria Montessori : « Aide-moi à faire seul ».

Les principaux moyens employés en pédagogie Montessori pour favoriser l’autonomie sont :

  • l’attitude de retrait de l’éducateur ;
  • l’utilisation du matériel sensoriel et progressif que l’enfant peut manipuler seul et avec plaisir ;
  • la possibilité d’autocorrection offerte par la quasi-totalité de ce matériel.

L’attitude de l’éducateur

Pour laisser à l’enfant suffisamment d’initiative et lui permettre d’apprendre à son rythme, la pédagogie Montessori recommande une attitude de retrait de la part de l’éducateur, assez différente de la posture classique : une fois la démonstration faite, il reste présent en simple observateur, uniquement disponible si l’enfant manifeste clairement qu’il a besoin d’un complément d’aide ou d’information. Au bout d’un certain temps, l’enfant travaille même seul sans la présence de l’adulte, après avoir été chercher lui-même le matériel de son choix sur des étagères adaptées à sa taille. À aucun moment l’éducateur ne tente d’accélérer le processus. Il ne souffle pas les réponses, ne prend pas les objets ou le crayon des mains de l’enfant pour lui montrer une nouvelle fois ou lui donner la solution. Le but étant d’éviter que ces interventions, perçues comme un échec de la part de l’enfant, ne lui fassent perdre confiance en sa capacité de réussir seul.

Nous avons fait de notre mieux pour donner le plus de latitude à Mini Puce, et ça semble porter fruit. Elle a beaucoup plus confiance en ses moyens, explore beaucoup plus et a une soif d’apprendre quasi sans fin. Elle était déjà curieuse, mais là c’est fou! Elle adore “faire comme les Grands”, nous y sommes donc beaucoup allés dans ce sens aussi.

C’est bien sûr un travail de longue haleine: elle évolue sans cesse, et notre environnement aussi, donc. On peut donc dire qu’on vit dans un genre de carré de sable mouvant, et en tant que maman à la maison, mes journées sont toutes différentes. Je m’amuse même à redisposer le tout chaque fois que Mini Puce change dans sa manière de faire et ça semble bien lui plaire!

Grosse mention spéciale à Grand-Papa Puce et son meuble multi-fonctions qu'il a fait avec amour. Sérieux, ça a BEAUCOUP joué, on l'A-D-O-R-E! (et non il ne prend pas les commandes sinon il serait déjà riche :p)

Grosse mention spéciale à Grand-Papa Puce et son meuble multi-fonctions qu’il a fait avec amour. Sérieux, ça a BEAUCOUP joué, on l’A-D-O-R-E! (et non il ne prend pas les commandes sinon il serait déjà riche :p)

Maman Puce